Soldat portant le drapeau français

Code d’honneur, uniforme, levée des couleurs, ... le métier de soldat comporte des particularités que vous ne trouverez pas dans un métier civil et qui nourrissent une culture commune. En voici quelques éléments parmi les plus marquants.

Le code d’honneur du soldat 

Choisir de devenir soldat, c’est choisir bien plus qu’un métier. L’essence de votre engagement est concentrée dans le code d’honneur du soldat que vous faites vôtre :

  1. Soldat français, je m’engage à servir mon pays.
  2. En toutes circonstances, je me conduis avec honneur, courage et dignité.
  3. Toujours disponible et discipliné, je suis exemplaire dans mon comportement comme dans ma tenue.
  4. Respectueux des lois et des règlements, je m’exprime avec la réserve qu’exige mon état militaire.
  5. Loyal à mes chefs et dévoué à mes subordonnés, j’obéis avec confiance et je commande avec exigence et bienveillance.
  6. Membre d’une communauté soudée par l’esprit de corps, je respecte tous mes frères d’armes.
  7. Prêt à l’engagement, je m’entraîne sans relâche et recherche l’excellence.
  8. Au combat, je n’abandonne ni mon arme, ni mes camarades morts ou blessés. Maître de ma force, j’agis avec humanité et respecte mon ennemi.
  9. La mission est sacrée, je l’accomplis jusqu’au bout avec détermination et esprit d’initiative.
  10. Le succès des armes de la France guide mon action.
  • Soldats à une cérémonie
  • Deux corps d'armée
  • Soldat au garde à vous

Les tenues

La vertu première de votre uniforme est de renforcer le sentiment d’appartenance. Il aplanit les différences de statut et signifie un même engagement.

En opérations, l’uniforme contribue à l’autorité de celui qui le porte : de son aura dépend l’acceptation plus rapide du message qu’il véhicule. 

La tenue de cérémonie et ses déclinaisons de couleurs, d’insignes, de fourragères, de gilets d’armes, de couvre-chefs... illustre votre appartenance à un régiment, une brigade, une grande unité, une arme, une subdivision par exemple… 

Mais porter l’uniforme suscite aussi votre fierté, d’être immédiatement identifié comme militaire au service de la France. 

 

Les insignes

À chaque insigne, une acceptation différente. 

  • Les insignes de décoration et de distinction : ils sont constitués des croix et médailles, des fourragères ou des chevrons. 
  • Les insignes de grades : ils vous permettront de situer un militaire dans la hiérarchie.
  • Les insignes de spécialité, ou de qualification : ils permettent d’identifier facilement la détention de la spécialité, de la qualification et le cas échéant du brevet détenu par les militaires qui les portent. 
  • Les insignes de grande unité, de grand commandement ou de corps de troupe, dits insignes de tradition : ils représentent l'identité de l’unité considérée. 

 

  • Soldats déjeunant ensembles
  • Soldat tenant le drapeau français
  • Soldats se faisant décorer

La coupe de cheveux et le port de la barbe

Les préoccupations capillaires répondent elles aussi à des besoins spécifiques de l’armée de Terre. Votre coupe de cheveux, en tant que soldat, permet de porter un képi, un casque ou un béret sans laisser de marque, d’où une préférence pour les coupes courtes. 

Par ailleurs, vous représentez l’armée de Terre, ce qui implique d’avoir un aspect soigné, tant dans la coupe de cheveux qu’au niveau du rasage de la barbe et de la moustache. 

De même, pour les femmes, les cheveux, courts ou longs, sont coiffés et attachés pour ne pas toucher pas le col de la chemise. 

De la même façon, les bijoux visibles ne sont pas autorisés en service.

Idée reçue
Un tatouage visible empêche d’entrer dans l’armée de Terre
FAUX
Avoir un ou plusieurs tatouages est autorisé, tant qu’ils ne portent pas atteinte au renom de l’armée et qu’ils ne sont ni à caractère raciste, politique, extrémiste, homophobe, religieux.

Les cérémonies 

Les différentes cérémonies militaires sont très codifiées et ritualisées : drapeaux, défilés, uniformes, placement… Pourquoi ? Car chaque aspect est chargé d’un sens profond qui donne toute son importance à ces différents rendez-vous.

Très solennel et très présent dans votre vie de soldat, le salut au drapeau - celui de la France et l’étendard de votre régiment - permet de se remémorer votre engagement pour la nation aux côtés de vos camarades ainsi que de commémorer les morts pour la France. C’est bien plus qu’un simple geste symbolique. Effectuée à toutes les cérémonies militaires, la montée des couleurs (le drapeau français hissé en haut d’un mât) est aussi prévue au moins une fois par semaine dans votre régiment. 

Les cérémonies sont aussi l’occasion de valoriser votre mérite et votre engagement aux yeux de tous et de partager une fois encore les valeurs militaires avec le collectif : félicitations des plus méritants, remise de récompenses et de galons. Votre vie de militaire commence d’ailleurs avec la cérémonie de remise de képi, à la fin de votre formation. 

Et que dire des cérémonies militaires publiques comme le 14 Juillet ou le 11 Novembre ? Elles sont l’occasion de conserver le lien entre l’armée de Terre et les Français : vrais repères dans les calendriers civils et militaires, elles sont un vecteur de cohésion et le symbole de l’union avec la nation. 

  • Des soldats et leurs chiens
  • Un Noël au régiment
  • Une cérémonie d'entrée dans l'armée

Les traditions des régiments

Votre futur régiment incarne l’armée de Terre. Il en demeure le cœur dont les battements retentissent sur le territoire national à travers ses évolutions. Symbolisé par son drapeau ou son étendard, sa devise et ses attributs vestimentaires, il représente le niveau d’identification et de référence le plus affirmé.  

Le chant est aussi inhérent à la tradition des régiments. Outil de mémoire, il participe également à renforcer l’identité des unités de l’armée de Terre et facilite l’appropriation de l’esprit de corps par les nouveaux arrivants. Le chant, comme la symbolique, évolue et les paroles peuvent s’enrichir au fil du récit de chaque régiment. 

 

Inscription newsletter

Les CIRFA continuent de vous accueillir

Dans le respect des règles sanitaires, les restent ouverts au public.

Les convocations aux épreuves de sélection sont maintenues.

Pensez à vous munir de votre attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case “Convocation judiciaire ou administrative et pour se rendre dans un service public”.