Votre mission

Exercer responsabilités et expertise dans les télécommunications

A la tête d’une trentaine de militaires, vous êtes responsable du déploiement des moyens de télécommunication au profit d’une force en opérations.
Au sein de votre régiment, vous organisez la préparation à l’engagement opérationnel de vos subordonnés.

Caractéristiques

  • Contrat à durée déterminée

    Contrat de 7 ans renouvelable
  • Officier

    Officier sous contrat
    Sous-lieutenant en fin de formation, puis possibilité d'évolution régulière avec montée en grade grâce aux évaluations tout au long du parcours professionnel
  • 1 689.19 euros
    Salaire net/mois d'un officier télécommunications pour un(e) célibataire sans enfant en 1ère année de sous-lieutenant

Profil recherché

La spécialité d’officier télécommunication peut vous correspondre si :
Vous êtes méthodique et réactif
Vous avez un goût prononcé pour la technique
Vous avez de bonnes capacités de raisonnement
Vous faites preuve d’autonomie et d’initiative
Vous avez le goût des responsabilités
  • H/F entre 17,5 et moins de 32 ans, de nationalité française, en règle avec les droits civiques français.
  • Action

    2/4
  • Leadership

    2/4
  • Analytique

    4/4
  • Technophile

    4/4
Formation
officier_telecommunications_1.jpg

1. Devenir soldat


Vous bénéficierez d’une formation initiale de 6 mois + 1 an en division d’application à l’école des transmissions de Rennes.


2. Devenir officier télécommunications


Vos études supérieures doivent vous permettre de remplir vos missions.


S'engager comme officier sous-contrat encadrement c'est assurer et exercer des responsabilités dans l'environnement des forces, en unité, en régiment.


3. Acquérir des savoir-faire spécifiques


Goût prononcé pour la technique et le commandement


Évolution
1_evolution-officier.jpg

1. En tant que soldat


En tant que soldat, vous serez formé tout au long de votre parcours professionnel. Plus qu’un emploi, l’armée de Terre vous aide à acquérir un savoir-être reconnu lié à votre expérience au sein de celle-ci.


2. En tant qu’officier télécommunications


L’armée de Terre vous propose un parcours professionnel clair et la possibilité d'évoluer régulièrement. Vous pourrez monter en grade, gagner en expertise et acquérir de nouvelles qualifications. Le choix de la voie officier sous contrat spécialiste peut se concevoir comme une première expérience professionnelle, mais il peut également vous permettre de dérouler tout un parcours professionnel dans l'armée de Terre.


Reconversion
1_reconversion-officier.jpg

1. En tant que soldat


Votre parcours professionnel dans l'armée de Terre est un atout pour votre reconversion : vous serez reconnu pour votre excellente condition physique, votre rigueur et votre aptitude à manager une équipe.


2. En tant qu’officier télécommunications


Vous aurez acquis des savoir-faire spécifiques à votre spécialité. Votre niveau dans l’armée vous ouvrira de nombreuses possibilités de reconversion. Vous pourrez vous tourner, en fonction de votre parcours professionnel et de votre spécialisation, vers les secteurs des télécommunications. Vous pourrez également envisager une reconversion dans des postes d’encadrement dans des activités techniques.


A noter : A l’issue de votre premier contrat, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement à la reconversion.


Les regiments où exercer cet emploi

Pourquoi nous rejoindre

Parce que l’armée de Terre est avant tout une aventure humaine, au service de la France. L’aventure de la découverte des pays où elle intervient et de la rencontre avec leurs populations. Mais aussi celle de la fraternité d’arme qui unit tous les soldats, quel que soit leur grade, sexe, religion, origine, etc.

  • 1er
    employeur
    chez les jeunes
  • 13 000
    postes
    à pourvoir en 2018
  • 66%
    des sous-officiers
    sont d'anciens
    militaires du rang
  • 70%
    des officiers
    sont d'anciens
    sous-officiers
  • 100
    spécialités
    possibles au sein d'un seul métier : soldat
  • 74%
    des soldats
     trouvent un emploi dans les 6 mois après avoir quitté l’armée