• 22-10-19-site.png

21.10.19

L’armée de Terre comporte de nombreuses armes, qu’elles soient de mêlée, d’appui ou de soutien. Comme l’infanterie, l’arme blindée cavalerie est une arme de mêlée, destinée à emporter la décision sur le champ de bataille.

Si les soldats de la cavalerie accomplissent aujourd’hui leurs missions à bord d’engins blindés, ils restent fortement attachés aux traditions héritées de leurs anciens qui combattaient à cheval. La pratique de l’équitation reste donc fortement ancrée dans les régiments de cavalerie.
L'arme blindée cavalerie conjugue à elle seule tradition et modernité.
Au regard des missions remplies et des matériels servis, on distingue deux subdivisions dans l’arme blindée cavalerie : 
 

-    La cavalerie lourde, à laquelle on associe traditionnellement l’arme blindé cavalerie, regroupe les régiments de chars de bataille (engins à chenilles), dont l’emblématique char Leclerc. Utilisé lors d’opérations majeures en combat de haute intensité, le char de bataille permet d’assurer la sécurité des fantassins et des autres soldats lors de leur progression, tout en détruisant les capacités de combat de l’ennemi ;

-    La cavalerie légère est constituée de différents véhicules de combat non chenillés (VBL, ERC 90 Sagaie, VAB, AMX 10 RC). Munis de roues, ces engins ont la particularité de pouvoir s’infiltrer facilement à une vitesse optimale et en toute discrétion. Ils sont utilisés lors des missions de reconnaissance et d’infiltration à des fins de renseignement. Malgré tout, les ERC 90 et AMX 10 RC sont considérés comme des chars, au regard de la puissance de feu de leur canon.

Être cavalier, c’est acquérir un état d’esprit bien particulier associant audace, intelligence de situation, vitesse d'exécution, panache et fierté de servir, qui sont autant d’atouts qui qualifient ces militaires. 

L’arme blindée cavalerie : une arme d’action !

La cavalerie est au cœur du combat interarmes, à proximité immédiate de l’ennemi. Elle est rapide et détient une puissance de feu impressionnante !

Les métiers emblématiques les plus courants sont :
-    Pilotes d’engins blindés 
-    Opérateurs tourelles
-    Cavaliers portés

Cependant, à l’instar du reste de l’armée de Terre, l’arme blindée cavalerie a également besoin de :
-    Mécaniciens 
-    Conducteurs poids-lourd
-    Secrétaires
 

Les régiments de l'arme blindée cavalerie : 

Le régiment d'infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers ;
Le 1er régiment de chasseurs d'Afrique (1er RCA) de Canjuers ;
Le 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP) de Tarbes ;
Le 1er régiment d'infanterie de marine (1er RIMa) d'Angoulême ;
Le 1er régiment de spahis (1er RS) de Valence ;
Le 1er régiment de chasseurs (1er RCh) de Thierville-sur-Meuse ;
Le 2e régiment de dragons, nucléaire, biologique et chimique (2e RD-NBC) de Fontevraud ;
Le 2e régiment de hussards (2e RH) de Haguenau ;
Le 3e régiment de hussards (3e RH) de Metz ;
Le 4e régiment de chasseurs (4e RCh) de Gap ;
Le 5e régiment de dragons (5e RD) de Mailly-le-Camp ;
Le 12e régiment de cuirassiers (12e RC) d'Olivet ;
Le 13e régiment de dragons parachutistes (13e RDP) de Souge ;
Le 501e régiment de chars de combat (501e RCC) de Mourmelon-le-Grand.

Le programme SCORPION signe l’arrivée de nouveaux chars dans la cavalerie

Le programme SCORPION est une excellente nouvelle pour les régiments de cavalerie. Ces derniers vont obtenir de nouveaux chars flambants neufs ! 
-    En cavalerie légère, le Jaguar va progressivement venir remplacer les AMX 10 RC.
-    En cavalerie lourde, les chars Leclerc vont quant à eux bénéficier d’une rénovation.
 

Vous désirez obtenir l’avis de véritables combattants de char ? Pour se faire, rendez-vous directement sur notre plateforme ambassadeurs !